Cahier week end: Journal de Montréal & Québec

Cité Boomers

La veuve de Labelle 1969 et après.


André Maccabée


www.citeboomers.com/veuve-de-labelle-1969-apres/


La veuve de Labelle : Nous avons été plus que surpris en ouvrant le paquet de ce livre, après Val-David, lieu de villégiature de ma famille maternelle, dans le roman :  L’héritage du Clan Moreau   nous nous retrouvons  à Labelle, lieu de villégiature de ma famille paternelle.  Les deux chez le même éditeur, décidément.  La famille Machabée y est arrivée il y a 4 générations ou 5, mon oncle Wilfrid y a été forgeron avant l’arrivée de l’automobile, c’est Fernando, qui a géré longtemps Machabée automobiles, nous le surnommions Toto, elle parle du commerce dans plusieurs pages.   La famille  avait une autoneige dans le temps. C’est tout juste après Tremblant,  et nous ne passons plus par le village, avec l’agrandissement de la 117. Mais revenons en 1969, avec  l’événement le plus mythique de l’histoire du rock,  le festival de Woodstock,  Flora disparaît dans les vapeurs  de la drogue, après une querelle avec sa meilleure amie, Rose-May. Cette dernière s’en remet difficilement : à la suite de la mort de son propre mari, la jeune femme traverse une longue période de deuil et ne peut se résoudre à perdre un autre proche. Heureusement, la présence de Jacques, son nouvel amoureux, est rassurante et bienveillante.

Les deux amies se retrouveront, quelques mois plus tard, à l’institut psychiatrique de Verdun. C’est le père de Flora qui a l’odieuse tâche d’aviser Rose-May que sa fille y est désormais internée ; il la renie d’ailleurs pour un acte qu’elle a commis dans un moment de délire. Désormais seule à veiller sur Flora, Rose-May découvre avec horreur les ravages laissés par le sexe et la drogue, et constate que l’inconduite de Flora teintera désormais sa propre vie, ainsi que celle de sa famille et de son beau Jacques. La veuve saura-t-elle pardonner l’impardonnable ? Quel destin attend désormais Rose-May ? Nous nous demandons si l’auteure y a passée son enfance, sans doute, aujourd’hui est vit le long du fleuve.  1971, arrive un événement, qui modifie un peu les données.  Nous ne vous en disons pas plus, pour ma famille,c’est des plus captivant, il a fait l’Unanimité, de tout le groupe. Empreint d’émotions et de rebondissements, ce roman captivant restera longtemps gravé dans nos mémoires.


Lucy-France Dutremble, 328 pages , sortie cette semaine, pour les autres médias, voir le site :


http://saint-jeanediteur.com/titre/la-veuve-de-labelle/

LeZarts Sorel-Tracy

(Myriam Arpin) 

Beau cadeau reçu par la poste, le nouveau livre de Lucy-France Dutremble. Je commence la lecture ce soir pour la recevoir à l’émission sous peu!


http://matv.ca/sorel-tracy/mes-emissions/lezarts-sorel-tracy


 Guy Saint-Jean Éditeur merci!

LES MILLE ET UNE PAGES DE LM

La veuve de Labelle

-Lucy-France Dutremble

-Guy Saint-Jean Éditeur

-328 pages

-Saga familiale, deuil, amour, traumatisme, québécois

*Merci à Guy Saint-Jean Éditeur, spécialement à Geneviève pour m'avoir donné l'opportunité de lire cet excellent roman en service de presse*

GUY SAINT-JEAN ÉDITEUR: ICI

Le commentaire de Lynda :

Je viens de refermer ce livre, et quelle belle histoire, que d'émotions nous vivons à travers ce livre. Quel coup de cœur pour moi ! Le talent de Lucy-France Dutremble, qui avec beaucoup d'habilité dans sa façon d'écrire, nous fait ressentir plein de sentiments tout au long de la lecture de ses romans, et celui-ci ne fait pas exception.
En lisant le résumé, nous savons qu'il va se passer quelque chose, mais on ne sait pas quoi, même si on ressent assez tôt dans la lecture que se sera important.
Rose-May, personnage que j'ai adoré, attachante sans bon sens, on ne lui veut que du bien et on souhaite tellement de tout cœur que sa rencontre avec Jacques, lui apportera le bonheur tant mérité.
Alors que le tout commence tout doucement, mettant l'emphase sur Rose-May, sa famille et son amie Flora, c'est le drame, cette dernière disparaît. En passant disons que Flora, n'est pas de tout repos, un caractère et une attitude assez particuliers, mais elle aussi, est attachante à sa façon. Quand elle est retrouvée, commence alors une partie pas facile à vivre ni pour elle, ni pour sa famille et surtout pas pour Rose-May.  Je n'en dirai pas plus, pour ne pas gâcher votre lecture!
Quels beaux souvenirs l'auteure a évoqu pour moi, musique, festival Woodstock, et bien d'autres qui m'ont vraiment fait chaud au cœur.
Lucy-France, à travers les lignes de son roman effleure plusieurs sujets, séparation, maladie d'Alzheimer, couples, deuils, famille, la violence conjugale et les effets si néfastes de la drogue, LSD en autre, et bien d'autres.
Encore une fois, elle nous fait sentir comme si nous vivions à Labelle, entourée de toutes ces personnes. Lucy-France, a ce précieux don, elle nous fait vraiment ''vivre'' l'histoire qu'elle nous raconte, elle nous fait ressentir les émotions et les sentiments des ‘’gens du livre’’. Elle m'a fait rire, mais elle m'a aussi fait pleurer. Dans la deuxième partie de livre, disons que j'ai pleuré avec Rose-May et avec Flora. J'ai ressenti l'inquiétude de Rita, face à Urgel.
Et puis, en dernière partie de cette lecture, un dénouement que nous n'attendons vraiment pas, et puis là, et bien, je vous mets au défi de refermer le livre sans l'avoir terminé, moi de mon côté, j'en fus incapable, donc une courte nuit de sommeil pour moi.
Lucy-France Dutremble, encore une fois, bravo, pour cet excellent roman, rempli de sentiments et d'émotions de toutes sortes, j'aurais continué encore et encore, ma lecture sur Rose-May, Jacques, Flora et tous les autres, et comme le dit si bien le résumé, je ne suis pas prête d'oublier cette histoire ! Merci à toi, pour cette superbe lecture, qui a plusieurs moments, a fait chaviré mon coeur ! Un roman à lire sans aucune hésitation!


http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/01/la-veuve-de-labelle-lucy-france-dutremble-guy-saint-jean-editeur-par-lynda-massicotte.html


Son huitième roman après des ventes de 38 000 exemplaires


Ronald Mc Gregor / L'information du Nord, Vallée de la Rouge.


Lucy-France Dutremble présente La Veuve de Labelle                    


L’auteure Lucy-France Dutremble publie son 8e roman. L’action se passe dans la Rouge, plus précisément à Labelle. La Veuve de Labelle est une histoire d’amour qui sort tout à fait de l’ordinaire. 


L'histoire s’amorce à Labelle en 1968 alors que Rose-May Cédilotte, âgée de 37 ans, est veuve depuis qu’elle en a 18 ans. Elle vit bien et est en amour, mais ses habitudes de vie sont chamboulées lorsqu'elle se rend, l’année suivante, au légendaire festival de musique rock, celui de Woodstock, avec sa grande amie Flora. De l'acide (LSD) ingurgité sur place amène son amie à un hôpital psychiatrique. « Plusieurs fils se dénouent alors, et un revirement de situation totalement inattendu risque de changer le destin de Rose-May », raconte le communiqué à propos du livre.


Par souci des détails décrivant l’époque de l'histoire, il fallait demander à l’auteure si elle connaissait en premier lieu notre région. « C’est que j’adore le coin, j’y suis allé souvent. La sœur de mon conjoint a déménagé dans un condo, mais elle restait sur la rue du Couvent à Labelle », a-t-elle répondu. Quand elle amorce un nouveau roman, Lucy-France Dutremble arrête toujours son choix sur une localité où se déroule le récit. « Ensuite, je fais mes recherches et je me mets à l’écriture », dit-elle.  Écrivant le printemps, l’automne et l’hiver, elle consacré l’été au travail de recherche.


La recherche est obligatoire

L’auteure de Sorel-Tracy adore écrire des romans d’époque et les précédents ouvrages en font foi. « Je n’écrirai jamais un roman qui se passe aujourd’hui. J’aime trop faire la recherche qui me fait apprendre beaucoup. On peut dire qu’un roman historique, c’est 50% de recherches et 50% d’écriture. »


Doit-on s’attendre à une suite de La Veuve de Labelle comme ce fut le cas pour son livre à succès La Vieille laide ? Mme Dutremble dit non, car il y a déjà un roman qui s’en vient et elle planche actuellement sur un autre, son 11e. Le premier se déroulera à Wickham dans le comté de Drummond dans les années 1930 tandis que celui en processus de création se passe en 1947 à Saint-Christophe-d’Arthabaska.


Succès

Avec 38 000 exemplaires vendus (en octobre dernier), son succès est évident. Comment l’expliquer ? Elle l’attribue au changement d’éditeur, en fait, depuis qu’elle publie chez Guy Saint-Jean Éditeur. « Eux tenaient à rééditer mes anciens titres comme pour me relancer. Dieu que ça a marché », s'exclame-t-elle.


Les ouvrages de l’auteure se vendent partout au Québec tout comme à la Librairie du Québec à Paris. La Veuve de Labelle est disponible dans les librairies, en ligne et autres endroits qui vendent des livres. Le roman de 328 pages est en vente à 20$.


http://monjournallocal.com/HebdosQuebec/ePaper/viewer.html?publication=NordRouge


.

LeZarts ( Sorel-Tracy )

Aujourd'hui, nous avons eu le plaisir de rencontrer Lucy-France Dutremble Auteure


Elle nous a parlé de son nouveau livre "La veuve de Labelle" édité chez Guy Saint-Jean Éditeur



Entrevue:


http://matv.ca/sorel-tracy/mes-emissions/lezarts-sorel-tracy/videos/5758640717001


Palmarès Gaspard ( Journal '' Le Devoir '' )



Une 3ième et une 7ième semaine au palmarès pour '' La veuve de Labelle''.

Belle nouvelle! Cahier week-end ( Journal de Montréal )

La veuve de Labelle dans le magazine " Virage " ( FADOQ )

.